é

RELEVE COSMO-TELLURIQUE DE LA CHAPELLE DE CHÂTEAUVIEUX

Par Monsieur Georges PRAT

Le point central de l'autel, situé à la croisée du transept, est dynamisé par:

La Chapelle s'inscrit de manière équilibrée dans les maillages des réseaux "global HARTMANN" et "diagonal CURRY" (en rouge). Toute l'architecture épouse parfaitement les "accidents" géologiques du terrain:

a) l'axe déporté de l'abside n'est pas dû à la maladresse des constructeurs, mais suit volontairement le tracé du ruissellement axial est/ouest.

b) la largeur imposante des piliers de la nef donne l'exacte largeur de portée énergétique des cours d'eau transversaux.

Des points d'énergie nulle (points rouges) se rencontrent soit au cumul des croisements d'eau et du réseau global HARTMANN soit au cumul des croisements d'eau et du réseau diagonal CURRY.

Ces points d'énergie nulle permettent au pèlerin qui s'avance dans la nef de se décharger peu à peu de son propre tellurisme, de ses soucis quotidiens... pour mieux se laisser pénétrer par l'énergie cosmique qui lui aide à prier et dont le taux vibratoire est de plus en plus élevé à mesure qu'il progresse. Ainsi:

L'énergie émise par ce point précis provoque le départ de 5 rayonnements appelés "flux sacrés" (en double jaune sur le plan) qui relient Châteauvieux à d'autres lieux environnants.

Un de ces "flux sacrés", qui se dirige vers le sud-ouest, atteint le taux vibratoire de 50 000 unités BOVIS (l'équilibre humain étant assuré au taux de 6 500 unités).

    

                                                                                                                                                             

                                                                      

D'après Georges PRAT qui a publié aux Editions Arkhana Vox "L'Architecture Invisible" & " L'Architecture cosmique".

 

 

                                         

                                         

ê